IMIS | Vlaams Instituut voor de Zee
 

Vlaams Instituut voor de Zee

Platform voor marien onderzoek

IMIS

Publicaties | Instituten | Personen | Datasets | Projecten | Kaarten
[ meld een fout in dit record ]mandje (0): toevoegen | toon Print deze pagina

First record of the ichnofossil Podichnus centrifugalis from the Maastrichtian of northeast Belgium
Jagt, J.W.M.; Dortangs, R.; Simon, E (2007). First record of the ichnofossil Podichnus centrifugalis from the Maastrichtian of northeast Belgium. Bull. Kon. Belg. Inst. Natuurwet. Aardwet. = Bull. - Inst. r. sci. nat. Belg., Sci. Terre 77: 95-105
In: Bulletin van het Koninklijk Belgisch Instituut voor Natuurwetenschappen. Aardwetenschappen = Bulletin de l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique. Sciences de la Terre. KBIN: Brussel. ISSN 0374-6291, meer
Peer reviewed article  

Beschikbaar in  Auteurs 

Trefwoorden
    Geological time > Phanerozoic > Geological time > Mesozoic > Cretaceous > Cretaceous, Upper > Campanian
    Geological time > Phanerozoic > Geological time > Mesozoic > Cretaceous > Cretaceous, Upper > Maastrichtian
    Brachiopoda [WoRMS]; Ichnofossil; Podichnus
    Belgium, Oupeye [Marine Regions]
    Marien
Author keywords
    Cretaceous, Maastrichtian, Belgium, brachiopods, ichnofossils, Podichnus.

Auteurs  Top 
  • Jagt, J.W.M.
  • Dortangs, R.
  • Simon, E, meer

Abstract
    En dépit du fait que les dépôts Campaniens-Maastrichtiens de la zone du Maastrichtien type au sens large (sud-est des Pays-Bas, nord-est de la Belgique) ont localement livré une faune abondante et diversifiée de brachiopodes, il n’existe encore aucune mention de traces produites par le pédoncule d’un brachiopode que l’on puisse assigner à l’ichnotaxon Podichnus centrifugalis BROMLEY & SURLYK, 1973. Nous rapportons ici les deux premiers exemples de ce type de traces fossiles, préservées dans le test d’un Echinocorys gr. conoidea (GOLDFUSS, 1829), collecté dans la craie du Membre Lixhe-1 (Formation de Gulpen, partie inférieure du Maastrichtien supérieur) de la carrière CPL SA (Haccourt, province de Liège, Belgique). Tant la taille que la structure (respectivement 1,0 et 0,5 mm, le plus petit exemplaire pouvant représenter les traces d’attachement d’un spécimen juvénile du plus grand exemplaire ou des traces dues à une autre espèce plus petite de brachiopode) suggèrent que ces traces ont été produites par le pédoncule d’un brachiopode dont la base était ornée d’un petit nombre de papilles. Parmi les brachiopodes connus de ce niveau stratigraphique, les terebratulides Neoliothyrina obesa et Carneithyris sp. ou le platidiide Aemula sont des espèces responsables possibles mais ceci reste purement conjectural.

Alle informatie in het Integrated Marine Information System (IMIS) valt onder het VLIZ Privacy beleid Top | Auteurs